Puis-je travailler pour un autre employeur pendant ma rupture conventionnelle ?

Question 1 : Puis-je travailler pour un autre employeur […] sachant que j’ai un écrit de mon employeur me notifiant la dispense d’activité tout en étant payé pendant ma rupture conventionnelle ?

Question 2 : Pourrais-je déclarer mes jours de travail au pôle emploi durant cette période pour cumuler les heures ?

Question :

Question : Puis-je travailler pour un autre employeur pendant ma rupture conventionnelle ?  LAURENT 

27/11/2018 à 0 h 51 min

Bonjour,

Mon employeur a voulu signer une convention de rupture conventionnelle. La date de fin de contrat est prévue le 22 décembre 2018.

J’ai depuis le 2 novembre un mail me certifiant une dispense d’activité rémunérée durant toute la période de procédure de rupture conventionnelle.

Mon problème : j’ai trouvé un emploi mais si je veux le conserver, je dois commencer maintenant. C’est dans un domaine très spécifique et donc je ne peux pas louper cette proposition.

Ma question est la suivante : puis-je travailler pour un autre employeur, déclaré en intermittent du spectacle durant la période de procédure de RC, sachant que j’ai un écrit de mon employeur me notifiant la dispense d’activité tout en étant payé ?

Quels sont les risques?

Pourrais-je déclarer mes jours de travail au pôle emploi durant cette période pour cumuler les heures ?

Pourrais-je déclarer mes jours de travail au pôle emploi durant cette période pour cumuler les heures pour mon statut d’intermittent ?

Merci beaucoup pour vos réponses.

Réponse :

Réponse à la question : Puis-je travailler pour un autre employeur pendant ma rupture conventionnelle ?

admin3921

Bonjour,

Prise de votre nouvel emploi avant la rupture de votre actuel contrat

Lorsque le salarié est dispensé par son employeur de l’exécution de son préavis, il peut immédiatement entrer au service de son nouvel employeur (ceci résulte d’une jurisprudence très ancienne de la Cour de cassation, 21 janvier 1987, N° : 84-40673). Mais attention, dans le cadre d’une rupture conventionnelle il n’y a pas de préavis, il y a deux délais (délai pendant lequel il peut y avoir rétractation et délai d’homologation).

La rupture du contrat de travail n’est vraiment acquise qu’à partir de l’homologation, donc à la fin du processus. Avant, l’employeur peut, comme vous, se rétracter pendant le premier délai et pendant le second délai l’administration du travail peut refuser l’homologation, même s’il lui faut pour cela une raison et que cela ne se produit que dans une petite proportion de cas. S’il y a eu un refus d’homologation, une nouvelle convention de rupture peut être signée et les délais doivent être à nouveau respectés pendant la nouvelle procédure.

Ceci étant dit, il serait dommage que vous laissiez passer une opportunité d’emploi. Contrairement à la situation de Christiane (voir réponse à sa question Prendre un nouvel emploi dès la signature de la rupture conventionnelle), vous disposez d’un écrit de votre employeur vous dispensant de travailler. Et puis vous avez indiqué que c’était votre employeur qui avait le premier voulu la rupture conventionnelle, ce dont on peut déduire qu’il est peu probable qu’il veuille se rétracter et qu’en cas de refus d’homologation il resignerait une nouvelle convention de rupture. Dans ce contexte, les risques encourus par la prise d’un nouvel emploi semblent minimes, sous réserve que ce nouvel emploi ne soit pas contraire à l’obligation de loyauté vis-à-vis de votre actuel employeur, ou à une obligation de non-concurrence.

Concernant la prise sans attendre de ce nouvel emploi, il vous revient de prendre votre décision en connaissance de cause.

Prise en compte par Pôle Emploi des deux emplois

Ce sont vos employeurs et non vous qui établissez l’attestation Pôle Emploi (anciennement attestation ASSEDIC).

Normalement votre employeur actuel devra indiquer sur l’attestation pour Pôle Emploi les douze derniers mois complets, travaillés et payés, donc ce devrait être la période du 1er novembre 2017 au 31 octobre 2018. Certains employeurs remplissent mal l’attestation, ce qui pourrait vous arranger s’il indique les salaires du 1er décembre 2017 au 30 novembre 2018.

Si vous commencez votre nouveau travail au plus tard le 1er décembre, votre nouvel employeur devra indiquer vos rémunérations de décembre 2018, jusqu’au dernier mois complet travaillé et payé.

De votre côté, vous ne pourrez pas ne pas déclarer votre nouvel emploi lors de votre inscription à Pôle Emploi.

Dernière observation, si vous prenez votre nouvel  emploi avant que le premier ait pris fin,  il ne faudra pas que vous mettiez fin volontairement au nouvel emploi, car vous perdriez vos droits au chômage.

Cordialement.

Ce site gratuit est financé par la publicité, merci de nous soutenir.

 

Accéder la page 1 du site : Rupture conventionnelle du CDI

© Rupture conventionnelle du CDI – La marque et le contenu du site ruptureconventionnellecdi.fr. sont soumis à la protection de la propriété intellectuelle. Le site Rupture conventionnelle du cdi est le 1er site complet d’expertise autour de la rupture conventionnelle du cdi. Page question-réponse : Puis-je travailler pour un autre employeur pendant ma rupture conventionnelle ? Les mots clés sont : travailler pour un autre employeur pendant la rupture conventionnelle ; rupture conventionnelle ; dispense de travail par l’employeur ; prise en compte par Pôle Emploi ; dispense d’activité ; attestation Pôle Emploi ; convention de rupture  ; nouvel emploi ; Pôle Emploi.